Skip links

Nutrition : les riz raffinés au banc des accusés

689 vues

Dans l’alimentation béninoise et de façon générale, le riz est un aliment incontournable. A toutes les occasions, il s’invite sous différentes formes dans les assiettes. Mais attention, les riz ne se valent pas. Du riz complet au riz blanc en passant par le riz local étuvé, rond ou long, la qualité du riz influe sur la bonne santé de ses consommateurs.

Dans le langage courant, le riz désigne les graines des plantes du genre oryza qui se cultivent dans les champs plus ou moins inondés appelés rizières. Deuxième céréale consommée au Bénin après le maïs, le riz est essentiellement riche en glucides. Plus simplement, il s’agit de l’amidon donc d’un sucre lent parfaitement assimilable par l’organisme. Et ce n’est pas tout, le riz en tant que céréale contient aussi des protéines sauf le gluten ( protéine allergisante), des vitamines du groupe B, des minéraux et des fibres. Toutes choses qui lui valent sa bonne réputation chez les nutritionnistes. Tout le monde peut en effet, consommer du riz sans risque de compromettre sa bonne santé surtout que  grâce à sa teneur en vitamine du groupe B, il protège du béribéri (une maladie grave et potentiellement mortelle).

Quel riz choisir? 

Du riz complet au riz étuvé en passant par le riz blanc, il existe plus de  2000 variétés de riz dans le monde. Mais ces riz ne se valent pas en termes de bénéfices nutritionnels. 

Le riz complet  encore appelé riz brun est celui qui garde tous les nutriments originels du riz. Il ne subit  généralement aucune transformation substantielle avant la commercialisation. A ce titre, il garde son enveloppe et le son (fibres) qui facilitent le transit intestinal.Ce type de riz est comparable au riz étuvé qui est décortiqué après un procédé qui ne lui fait pas perdre ces éléments nutritifs.

En revanche, le riz  blanc contient majoritairement de l’amidon. Après la récolte, il est décortiqué, poli, blanchi par des procédés qui lui font perdre une bonne partie de sa valeur nutritive. Pareil pour le riz parfumé, chouchou des béninois. Ce dernier est non seulement déquortiqué, poli et blanchi mais encore plus raffiné que le riz blanc. Ces riz sont cependant plus facile à conserver dans le temps que le riz complet ou le riz brun qui rancit plus vite.

Important de retenir que, plus le riz est raffiné, moins il est bénéfique pour l’organisme. Le riz local de couleur brun est un riz étuvé, meilleur pour la santé en comparaison au riz industrialisé et parfumé qui nous vient d’ailleurs. Le type de cuisson choisi va  aussi modifier quelque peu la valeur nutritionnelle du riz dans les assiettes. Rien de grave pour la santé lorsque les proportions sont respectées. Les gros consommateurs de riz verraient cependant les risques de survenue de maladies cardiovasculaires augmenter de 6% selon certains chercheurs britanniques.