Skip links

Faut -il raser les poils du pubis ?

Tout comme les cils, les paupières, ou encore les poils des narines, des oreilles, la pilosité pubienne garde au chaud les organes génitaux externes de l’Homme. Les poils sont aussi un filtre à microbes. Faire la chasse aux poils du pubis n’est pas toujours une bonne idée.


Poitrine, œil, aisselles, narines, rectum, pubis, les poils sont présents partout sur notre corps. Autrefois signe de virilité, objet de stimulation érotique à certains endroits, ils sont carrément rasés aujourd’hui pour des raisons esthétiques et de normes sociétales. La mode est largement répandue chez les femmes qui en plus se rasent le maillot.

Pourtant d’un point de vue purement médical, chaque élément du corps humain est à sa place. Les poils du pubis comme les autres sont une protection. Autant chez l’homme que chez la femme, la pilosité pubienne constitue une barrière contre les agresseurs externes que sont les bactéries, les microbes en général. Par exemple, ce sont eux qui retiennent les liquides, le sable, la poussière ou tous les autres corps étrangers pour éviter qu’ils ne perturbent le bon fonctionnement de l’appareil génital masculin ou féminin. Sur plan érotique, il est démontré que ce sont les poils du pubis qui permettent de capter les phéromones dont l’odeur qui favorise l’excitation du conjoint. Clairement les phéromones sont des substances chimiques, comparables aux hormones de désir sexuel. De plus chez femme, les poils pubiens réduisent les risques d’infection génitales et de sécheresse vaginales.

Raser complètement les poils du pubis, c’est donc troubler les différentes fonctions de cet organe. Bien qu’étant l’un des plus petits organes du corps de nombreux être vivants, leur importance est avérée. Le rasage peut aussi provoquer des irritations, des éraflures, des blessures, des inflammations, des folliculites. Tout ceci peut même se compliquer d’un abcès dans la zone pubienne.


Pour toutes ces raisons, il est préférable de couper ou de tailler les poils du pubis lorsqu’ils sont trop longs. Entre conjoints, cette pratique peut être un rituel érotique à s’offrir.
L’épilation à la cire ou avec des produits vendus en supermarché n’est pas non plus sans conséquences surtout chez les femmes. Le premier risque étant de détruire la flore vaginale et de s’exposer à diverses infections.