Skip links

Santé reproductive : l’andropause est-elle vraiment la ménopause au masculin?

96 vues

Il n’est pas tout à fait juste de croire que l’andropause et la ménopause s’équivalent. Les deux phénomènes sont assurément naturels et surviennent avec l’âge. En revanche, l’andropause ne concerne pas tous les hommes et ne signifie pas une cessation définitive de l’activité hormonale chez l’homme. C’est surtout en termes de symptômes et de retentissement sur la sexualité que l’andropause et la ménopause se rejoignent.  

Qu’est ce que l’andropause ?

L’andropause est la diminution lente et partielle de la production des hormones sexuelles mâles. Elle est caractérisée par la baisse de la sécrétion de la testostérone, responsable entre autres de la fabrication des spermatozoïdes. Tous les hommes ne vivront cependant pas l’andropause. Elle concerne selon les spécialistes 10 à 20% des hommes après 50 ans et 50% des hommes âgés de 70 ans.

Andropause et sexualité

La testostérone est la principale hormone sexuelle de l’homme. Elle agit non seulement dans le maintien du désir sexuel mais également dans les fonctions érectiles et d’éjaculation. La diminution de la production de la testostérone au cours de l’andropause entraîne  ainsi des troubles sexuels:

  • baisse de la libido
  • difficultés érectiles
  • orgasme de moindre qualité
  • diminution de la masse testiculaire.

D’autres symptômes peuvent s’y associer comme par exemple, la forte irritabilité, l’insomnie, les bouffées de chaleur, la perte du tonus musculaire et de la masse minérale osseuse, l’obésité abdominale, la baisse de la pilosité…

Comment gérer l’andropause ?

La science permet de suppléer la réduction du taux de testostérone. Dès les premiers signes, consulter un urologue est une bonne option pour un traitement hormonal éventuel. Mais adopter en amont une bonne hygiène de vie est plus bénéfique. Par exemple, l’obésité accentue les symptômes associés à l’andropause. Par contre, une alimentation saine, l’exercice physique régulier, l’évitement du stress et de la cigarette repoussent et traitent efficacement  l’andropause. Faire l’amour régulièrement stimule également la production de la testostérone. Et puis, trois relations sexuelles au moins par semaine protègent la prostate.  Attention cependant aux multiples partenaires sans préservatifs !