Skip links

Attention, le covid-19 ferait-il le lit à la maladie de kawasaki ?

La question vient du fait que le nombre d’enfants admis dans les hôpitaux d’Europe pour des complications liées au Covid-19, augmente. Les grands enfants sont-ils donc épargnés du Covid-19 ? C’est la grande équation que tentent de résoudre actuellement les médecins et les chercheurs des quatre coins du monde.

Au début de la pandémie, tout semblait clair pour les scientifiques. Ils  avaient précisé à l’époque que les enfants seraient des porteurs sains avec une grande capacité à contaminer leur entourage. Aujourd’hui, plus rien n’est sûr parce que le nombre d’enfants admis dans certains hôpitaux d’Europe et testé positif grandit. Une vingtaine de cas déjà en France avec pour la plupart des douleurs abdominales (maux de ventre), des lésions cutanées et des prélèvements naso-œsophagiens positifs au Covid-19. Dans le même temps, le National Health Center,  inquiet a saisi les médecins britanniques  pour alerter de l’apparition de ces cas tout en préconisant un transfert d’urgence des enfants atteints, en soins intensifs. Une douzaine d’enfants hospitalisés à cet effet, présenterait des douleurs d’estomac associées à des problèmes cardiaques similaires à ceux de la maladie de Kawasaki.

La maladie de Kawasaki est une pathologie infantile très rare qui provoque l’inflammation des parois de certains vaisseaux sanguins ainsi que de la langue.  Elle  a été décrite pour  la première fois en 1967 au Japon par le Dr Tomisaku KAWASAKI, d’où son nom. Elle est la cause principale des maladies cardiaques chez les enfants de moins de 5 ans, en Asie et en Europe.

Finalement les certitudes d’hier à propos du covid-19 n’en sont plus aujourd’hui. Les enfants ne seraient pas totalement épargnés par la maladie et nous gagnerons à les protéger.  Le déconfinement et la rentrée des classes dans certains pays doivent donc être accompagnés d’un apprentissage des gestes barrières même si jusqu’ici les enfants récupèrent dès qu’ils sont bien pris en charge.